Nantes

Nantes est une ville où il fait bon vivre : vous apprécierez la douceur Nantaise. Son centre-ville étendu ravira les adeptes du shopping, vous flânerez dans ses parcs et jardins et replongerez dans son passé au travers de ses artères historiques. Pour vos déplacements, laissez votre voiture de côté, et optez pour le tramway, une manière pratique et reposante de parcourir la cité des Ducs de Bretagne.

A l’ombre de ses ponts, la ville conserve son âme de grande voyageuse. Un détour à ne manquer sous aucun prétexte.

Pour sortir

Le quartier Bouffay : le quartier historique de Nantes présente des petites rues pavées avec de nombreux lieux de restauration divers. C’est un quartier très vivant de l’après-midi en terrasse au soir dans ses bars.

La rue Kervégan : promenez-vous au milieu des hôtels particuliers hérités des armateurs nantais, ici vous trouverez aussi bien des bars branchés que des restaurants traditionnels.

La place Graslin : face à l’opéra, profitez du décor de la Cigale, la fameuse brasserie sans les des nombreux bars des rues avoisinantes. Descendez rue Jean-Jacques Rousseau, vous trouverez forcément votre bonheur parmi les nombreux restaurants.

Rendez-vous à Trentemoult (Rezé) de l’autre côté de la Loire en prenant le Navibus (navette fluviale). Le Navibus Loire assure une liaison sur la Loire entre Trentemoult (rive sud) et la Gare Maritime de Nantes (rive Nord). Trentemoult est un ancien village de pêcheurs et de cap-horniers. Vous y découvrirez ses ruelles et ses maisons colorées, ses restaurants et sa guinguette. C’est ici que fut tourné le film «  La reine blanche ».

Le Patrimoine nantais

La Cathédrale : La construction de la cathédrale de Nantes, dans le style gothique flamboyant commença en 1434.  Après l’incendie de 1972, d’importants travaux de restauration ont rendu au bâtiment toute sa splendeur. A l’intérieur de la cathédrale se trouve le fameux tombeau de François II, dernier Duc de Bretagne et de Marguerite de Foix, sa seconde épouse, parents d’Anne de Bretagne. Les deux cryptes sont ouvertes au public : la première date du XIe siècle et on peut y admirer le trésor de la cathédrale. Dans la seconde, du XIXe, plus haute et plus vaste, ont été installés des éléments permettant de retracer l’histoire de la cathédrale (panneaux richement illustrés, maquettes..)

Le château des ducs de Bretagne : au cœur du quartier médiéval, découvrez le Château des ducs de Bretagne et son musée et laissez-vous envoûter par cinq siècles d’histoire.. L’accès aux remparts, à la cour et aux douves est gratuit.

Le Passage Pommeraye : parfaite réussite architecturale du XIXème siècle, ce site combine un style néoclassique à une décoration somptueuse. Un escalier monumental orné de statues allégoriques distribue trois niveaux sous une élégante verrière. Le Passage Pommeraye a souvent servi de décor au cinéma. Ses boutiques élégantes donnent vie à ce lieu classé monument historique. Visites commentées possibles avec l’Office du Tourisme.

La Tour LU : la visite de la tour LU est avant tout un point de vue sur la ville, du haut d’une plateforme que l’on actionne soi-même : le gyrorama, ainsi qu’une vidéo retraçant l’historique de la biscuiterie LU. Entrée quai Ferdinand Favre. Du mardi au samedi de 13h à 19h et le dimanche de 15h à 19h.

Un Mémorial à l’abolition de l’esclavage : ancienne capitale de la traite négrière du 17e au milieu du 19e siècle, Nantes a fondé une part de ses richesses sur son statut de premier port négrier de France. Lors du 150e anniversaire de l’abolition de l’esclavage en 1998, le conseil municipal de Nantes a adopté le principe d’édifier un monument sur le quai de la Fosse. L’artiste polonais Krzysztof Wodiczko a imaginé la construction d’un mémorial conçu comme un cheminement méditatif sur le quai de la Fosse, entre la passerelle Victor – Schoelcher et le pont Anne-de-Bretagne. Sur cette vaste esplanade piétonne, seront disposées environ 2 000 plaques commémoratives des expéditions négrières françaises. Projet artistique, urbain et politique, le mémorial portera un message fort de solidarité et de fraternité à l’intention des générations futures.

Visites guidées de Nantes : partez à la découverte du patrimoine et de l’histoire de Nantes avec un guide passionné par sa ville. Classiques, modernes, insolites… l’office de Tourisme de Nantes Métropole vous propose une gamme très complète de visites : tous les jours en juillet et août ; le week-end toute l’année.

Bus touristiques « Nantes Tour » : profitez des point de vues uniques depuis le bus impérial « Nantes Tour ». Montez et descendez librement à l’un des 12 arrêts pour visiter musées, jardins, monuments…

Le Petit Train de Nantes : promenade commentée dans le centre de Nantes. Départ face Cathédrale (place St Pierre)

Les Bateaux Nantais : vous proposent de découvrir, le temps d’une croisière l’Erdre et ses châteaux (croisière promenade, croisière déjeuner ou dîner).

Marine et Loire Croisières : croisière commentée sur l’histoire du port de Nantes et ses activités actuelles.

L’Ile de Nantes (en voiture ou en tramway : à 30 minutes de l’hôtel)

Les Machines de l’Ile : situées à la croisée des « mondes inventés » de Jules Verne, de l’univers mécanique de Léonard de Vinci et de l’histoire industrielle de Nantes, sur le site des anciens chantiers navals, des machines extraordinaires prennent vie dans une fabrique de rêves.L’Eléphant. 45 tonnes, 12 mètres de haut, il habite dans la rue centrale des nefs. Quand l’animal majestueux part en promenade, les passages à son bord embarquent pour un étonnant voyage sur l’île de Nantes. Chaque sortie du pachyderme est un spectacle unique offert à tous.

L’Atelier : Les visiteurs découvrent une exposition où des machinistes donnent vie à tout un bestiaire de machines : le luminaire des grands fonds, la larve de crabe, le calamar à rétropropulsion, la raie manta, le centre européen d’essai en vol, le crabe géant, le bus abyssal, le bateau tempête.

Le Hangar à Bananes : depuis juin 2007, le hangar à bananes a changé de vie. Ce hangar, long de 150 m  et large de 50 m, où l’on faisait mûrir les bananes en provenance des Antilles, est devenu un lieu de promenade et de détente avec restaurants, bars, terrasses, expositions…

L’Architecture Contemporaine : des espaces publics de qualité dessinent une trame urbaine qui associe logements, activités économiques, nouveaux emplois et équipements. L’île de Nantes revêt les formes d’un urbanisme contemporain, qui place l’individu au cœur des réalisations. Le Hangar 32 est le lieu d’exposition dédié au projet urbain de l’île de Nantes.

Le Palais de Justice : conçu par Jean Nouvel, inauguré en 2000, ce monument doit se visiter ne serait ce que pour apprécier la salle des pas-perdus, vaste rectangle de lumière face à la Loire. Puissance mais aussi transparence, clarté et « droiture » de ses lignes, il fait autorité dans l’architecture contemporaine. Visites commentées possibles avec l’Office du Tourisme.

Visiter Nantes en vélo

Détours de Loire : location de vélos, proposition de circuits à la journée, séjours en vélo clé en main… divers circuits sur Nantes

Bicloo : pour vos petits déplacements, Bicloo, le vélo en libre service qui vous permet de circuler dans la ville en toute sérénité (la première ½ heure est gratuite). Le principe est simple : après abonnement (sur le site ou aux bornes) valable 1 jour, 7 jours, ou un an, vous prenez et redéposez votre Bicloo, à disposition dans 102 stations du centre ville.

Photo bicloo et détour de Loire

 Les Musées

Musée des Beaux Arts : il est conçu et ordonné autour d’un vaste et lumineux patio central. Son architecture permet la présentation chronologique d’une collection dense, harmonieuse, véritable histoire de la peinture occidentale du XIIIe au XIXe et des pratiques artistiques du XXe à nos jours. On y admire des œuvres de De la Tour, Ingres…  Au rez-de-chaussée, les collections du XXe siècle s’organisent autour de beaux ensembles donnant une vision éclectique et ouverte de l’art moderne et contemporain.

Musée d’Histoire de Nantes au Château des ducs de Bretagne : découvrez l’histoire exceptionnelle de Nantes, capitale des ducs de Bretagne, ville de l’Edit de Nantes sous Henri IV, grand port atlantique à partir du 17e siècle, cité industrielle florissante  aux 19e et 20e siècles, métropole culturelle et artistique aujourd’hui. Le musée a été conçu pour une découverte en visite libre au gré de votre curiosité. Vous pouvez aussi avec un audioguide, composer votre parcours en fonction du temps dont vous disposez. Des visites – générales ou thématiques – accompagnées par des médiateurs sont proposées tous les week-ends et pendant les vacances scolaires. De nombreuses formules sont proposées à toute la famille.

Muséum d’Histoire naturelle : inauguré en 1875 dans l’ancien Hôtel de la Monnaie, le Muséum de Nantes abrite différentes collections de zoologie générale, de faune régionale, de minéralogie, ainsi qu’un vivarium présentant reptiles et batraciens de toutes origines. Le premier étage du muséum présente les animaux vertébrés selon une approche scientifique et pédagogique actualisée.

Musée Dobrée – Musée d’Archéologie : il vous invite à un passionnant voyage du paléolithique au XXe siècle. Les trésors réunis par Thomas Dobrée, collectionneur insatiable, comptent plus de 10 000 pièces aussi belles que variées : peintures, gravures, porcelaines, meubles, orfèvrerie…

Musée naval Maillé Brézé : visite de l’escorteur d’escadre « Maillé Brézé », armement (torpilles, malafon…),historique, vie à bord, machines (turbines, chaufferies…) Les visites sont guidées.

Musée Jules Verne : sur la butte Sainte-Anne, une grande maison bourgeoise datant du XIXe siècle accueille le musée Jules Verne. L’écrivain est né à Nantes en 1828. Ce musée lui est entièrement consacré rassemblant ainsi manuscrits, maquettes, objets… Le parcours muséographique avec supports multimédias s’attache à faire connaître l’œuvre de Jules Verne dans sa richesse et sa diversité.

Planétarium : grâce à un matériel de pointe, le planétarium permet aux amateurs d’astronomie de découvrir la voûte céleste en 3 dimensions : 90 000 étoiles dans leur position réelle, les planètes et les lunes des planètes que l’on peut observer sur une période de plus ou moins 100 000 ans, en se plaçant depuis la terre ou en dehors…

Musée de l’imprimerie : à l’heure de l’informatique et du numérique, retrouvez les gestes des métiers du livre dans une atmosphère authentique, empreinte des odeurs du plomb et de l’encre. Vous ferez fonctionner les machines et utiliserez les outils anciens.

Les spécialités nantaises

La gastronomie nantaise n’est pas une gastronomie élaborée, si ce n’est en matière de biscuiterie, et pour des raisons très simples : l’extrême qualité de goût et de fraîcheur des produits rend inutile la réalisation de recettes compliquées. La contribution marquante de la région nantaise à la gastronomie française est le beurre blanc, recette due à la mère Clémence, qui régalait les clients au 19 ème siècle dans son petit restaurant des bords de Loire.

Les produits nantais

Les poissons de Loire (sandres, brochets, aloses) ou de mer servis avec le beurre blanc, réduction d’échalotes grises hachées dans du muscadet montée ensuite au beurre au bain-marie.

Les crustacés langoustines, qui doivent toujours être achetées vivantes, crabes et coquillages (huîtres, bigorneaux, coquille Saint Jacques à la Nantaise, coques).

Les anguilles (de Brière ou du lac de Grand-Lieu).

La saucisse au muscadet et le lard nantais (côtes de porc cuites au four avec des couennes et de la fressure) sont consommés à Nantes mais aussi vers Nozay et Savenay.

La mâche, la carotte primeur, la pomme de terre de Noirmoutier, pomme de terre primeur appelée aussi grenaille.

Un seul fromage : le fromage du Curé nantais, pâte molle à croûte lavée. Le lait est le plus souvent transformé en très bon beurre salé – le beurre est présent en permanence sur la table de tout Breton qui se respecte et servi avec quasiment tous les plats.

La biscuiterie nantaise

Dès qu’on aborde le sucré et la biscuiterie, Nantes est en bonne place : n’oublions pas qu’au XIXème siècle, Nantes est le grand centre de production de sucre en France !

Pour la biscuiterie, quelques spécialités : le casse-croûte et le Choco BN, le Beurré Nantais, le Petit Beurre, la Paille d’or sont toujours des produits appréciés et vendus en très grande quantité. Les galettes fabriquées à Batz-sur-Mer ou à St Michel-Chef-Chef rappellent que la Bretagne et son goût pour les gâteaux pur beurre n’est pas loin.

Le gâteau nantais est de nouveau fabriqué chez certains pâtissiers nantais. Il s’agit d’un dessert caractéristique à la fois des productions locales et du commerce colonial nantais : il réunit sucre, amandes en poudre, gelée d’abricots, citron, rhum des Antilles, punch. Son moelleux, sa légèreté, font oublier les calories…

L’importance de l’industrie du sucre à Nantes ne pouvait que déboucher sur la confiserie, avec deux spécialités, le berlingot, au moins aussi ancien que celui de Carpentras, et la Rigolette nantaise, coque de sucre fourrée de marmelade de fruits. Vous pouvez retrouver toutes ces gourmandises dans la boutique « la friande », à Nantes.

Les spécialités Nantaise