Aux environs

Au fil de l’eau :

Estuaire de la Loire

Au fil de la Loire : Nantes est la dernière grande agglomération que baigne le plus long fleuve de France. Après lui avoir un peu tourné le dos parce qu’il symbolisait le labeur des activités industrielles, la ville remet en valeur ce patrimoine naturel extraordinaire auquel elle est si attachée.

Pour traverser la Loire depuis Nantes et vous rendre à Trentemoult prenez le Navibus à la gare maritime Nantes. Découvrez l’ancien village de pêcheurs qui fait face au centre-ville. Il existe de nombreux ponts pour franchir la Loire, le plus impressionnant, inauguré en 1991 est celui de Cheviré, qui, du haut de ses 52 mètres, domine le fleuve, la ville et le port à bois. Le plus dépaysant, qui amusera petits et grands, reste de prendre les bacs de Loire, entre Le Pellerin et Couëron ou entre Basse-Indre et Indret. La traversée est gratuite.

Le sentier de la grande randonnée (GR3) suit la Loire sur 130 kilomètres ; partant de l’Anjou, il traverse la ville de Nantes puis rejoint les marais salants de Guérande. Sur les rives du dernier fleuve sauvage d’Europe, au cœur de la somptueuse vallée des Rois. Cet itinéraire, d’Orléans à Nantes, invite à un voyage unique, entre jardins et châteaux, îles et vignobles. Pistes cyclables alternent avec petites routes peu fréquentées. Elles permettant de passer sans risques au plus près des attraits qu’offre la Loire. La « Loire à vélo » propose un itinéraire aménagé et signalisé sur 800 kilomètres disposant de plus de 300 aires d’arrêt pour l’accueil des touristes à vélo.
Des croisières sur la Loire vous permettront de découvrir l’Estuaire de la Loire et l’ancien port de Nantes.

Au fil de l’Erdre : les rives de l’Erdre offrent le cadre d’une balade d’abord urbaine puis champêtre. En remontant vers le nord, vous pourrez admirer de nombreux petits ports, châteaux, manoirs et propriétés avant d’arriver su port de plaisance de Sucé-sur-Erdre où la rivière forme un magnifique plan d’eau. Remontez l’Erdre à bord des Bateaux Nantais pour une promenade ou une croisière déjeuner ou dîner. Laissez-vous aussi surprendre par la magie de l’Erdre, à bord de bateaux électriques, silencieux et sans permis.
Vous avez aussi la possibilité de longer l’Erdre à pied ou à vélo, à partir du centre-ville.

Balade en bateau sur l'Erdre

Au fil de la Sèvre : cette rivière secrète et préservée, chantée par Trenet, serpente calmement à travers des paysages verdoyants. Elle semble n’appartenir qu’à sa faune que viennent seulement troubler pêcheurs et plaisanciers. Elle vient se jeter dans la Loire à hauteur de Pont-Rousseau.
Aux promeneurs, cyclistes et curieux de nature, la ville de Vertou offre un sentier d’interprétation sur 8 kilomètres qui permet de découvrir les activités passées des hommes, la richesse écologique et historique des lieux sur les bords de Sèvre entre Beautour (en aval) et Portillon (en amont). Laissez-vous surprendre par la magie de la Sèvre, à bord de bateaux électriques, silencieux et sans permis.

Côté Océan, sur la côte Atlantique (à 40 minutes de l’hôtel en voiture)
Plages et stations balnéaire se succèdent. Les aspects si différents invitent chacun à trouver son bonheur : de la côte sauvage, en passant par les ports de pêches, aux stations balnéaires célèbres ou plus discrètes.

 Les marais salants(à 35 minutes de l’hôtel en voiture)
Entre la Brière et l’Océan, à quelques centaines de mètres des plages de la Presqu’île de Guérande,  profitez  de cette balade. Au cœur des marais salants, une visite incontournable ! Terre de sel propose des sorties découverte à pied autour des salines avec paludiers et guides naturalistes.
En pénétrant cet univers à part, vous pourrez admirer la dextérité des paludiers armés de leur las, cet instrument qui permet de ratisser le sel et de prélever la célèbre fleur de sel au goût inégalé.

 

La Brière (à 30 minutes de l’hôtel en voiture)
Non loin de l’animation de la Côte d’Amour et de la vie portuaire des chantiers nazairiens, vous pénétrez dans le monde mystérieux d’un des plus anciens Parc Nationaux de France : la Brière. Un monde de silence au labyrinthe de canaux dont seuls les Brièrons connaissent le secret. Ce territoire laisse planer une atmosphère mélancolique, le marais cache des prairies naturelles, des roselières, des buttes et plan d’eau. Vous pénétrez alors un univers hors du temps, habité pour l’essentiel par le gibier d’eau et les oiseaux migrateurs. Pour découvrir ce site incontournable, rien ne vaut une balade en chaland (barque à fond plat). Vous pourrez aussi y trouver des restaurants…
Une halte s’impose dans le village de Kerhinet et ses maisons aux toits de chaume.

Au fil des vins et des saveurs :

Côté Vignes, éveillez vos papilles !
Nos vins sont chez eux en pays chaleureux, s’arrondissant sur un paysage de coteaux striés et de pentes rapiécées par les rayures de la vigne.
Habitués à pécher par gourmandise en se mariant aux fruits de mer, Gros-Plant et Muscadet ont le pied marin et le cep en terre ferme.
Dans la fraîcheur de leurs chais, les vignerons savent vous les faire goûter, vous conter leur genèse et les faire apprécier, avec simplicité, enthousiasme et la générosité d’un métier de passion.

Le Muscadet sur Lie : Au début du siècle, les vignerons nantais avaient l’habitude de garder la meilleure barrique de la récolte pour fêter les grands événements familiaux. Conservée sans soutirage, cette « barrique de noces » donnait aux vins un caractère particulier : ils étaient plus frais en bouche et leur bouquet plus structuré.

Les Muscadet “sur Lie” venaient de naître selon la méthode ancestrale. Il s’agit d’une technique naturelle unique au monde et elle est nantaise !

Côté Saveurs, un terroir de délices
La cuisine nantaise ne se caractérise pas véritablement au travers de recettes emblématiques. Sans doute parce que Nantes est au carrefour de la mer et de la terre, du sucré et du salé, du végétal et de l’animal, entre Bretagne, Vendée et Loire.
Certes, nous aurons toujours une pensée respectueuse pour Clémence Lefeuvre et son beurre blanc et nous nous régalerons régulièrement d’un bon gâteau nantais… mais la cuisine à la nantaise est autre. Par sa tradition portuaire,  Nantes s’est enrichie des saveurs du Monde qu’explorateurs et navigateurs ont ramenées au fil des siècles.
Surtout, la cuisine à Nantes est au service du produit local abondant dans sa variété et dans sa qualité : large réseau de producteurs, maraîchers, pêcheurs, éleveurs, affineurs et vignerons de grande qualité. Alors, nombreux sont les chefs nantais qui se mettent au service de cette délicieuse matière et ainsi renouvellent chaque jour un répertoire culinaire toujours en mouvement, mais qui n’oublie jamais l’essentiel : le goût. Bon appétit !

Les saveurs nantaises
Les saveurs salées du Pays nantais : légumes (mâche, carottes, poireaux…), fruits de mer (crabes, langoustines, huîtres, moules…), poissons (sardines, bars…), poissons de Loire (brochets, sandres, anguilles, civelles…), fromages (curé nantais, mâchecoulais…)

Les saveurs sucrées du Pays nantais : biscuits de chez BN ou LU, berlingots, rigolettes et caramels au beurre salé, fouace et gâteau nantais, chocolats, nantillais…
             

Quelques recettes locales

Le beurre blanc est une émulsion de beurre demi-sel et de vin blanc avec quelques échalotes. Le vin blanc est réduit par moitié puis le beurre est délicatement incorporé et fouetté à feu très doux (ne pas dépasser la température de 65 degrés) dans une casserole à fond épais. Cette sauce est à servir chaude en accompagnement, sans attendre, d’un plat, généralement du saumon, thon ou poisson à chair blanche. On peut rajouter de l’eau avant l’incorporation du beurre en parcelles. Après que le beurre a fondu, il faut passer la sauce au chinois, de manière à retirer la pulpe d’échalote. Presser la pulpe afin d’en conserver les sucs puis vérifier que le beurre blanc est nappant.

Une autre recette, plus rapide, et permettant de multiplier la quantité de sauce, consiste à incorporer du fond de volaille dilué dans de l’eau chaude (fond blanc) à la réduction d’échalotes et de vin blanc. Après une rapide réduction, on pourra incorporer le beurre en parcelles

Le gâteau nantais est caractéristique de la pâtisserie du début du siècle. Heureux mariage de sucre, d’amandes, de beurre et de rhum des antilles, c’est un dessert mœlleux au parfum d’exotisme.

Ingrédients :
1 moule de 22 cm de diamètre et 5 à 6 cm de hauteur,
150 g de sucre en poudre (15 g de sucre vanillé facultatif),
125 g de beurre (1/2 sel), 100 g d’amandes en poudre,
40 g de farine,
5 oeufs,
30 cl de rhum brun,
50 g de sucre glace.

Préparation et cuisson :
A froid, fouetter énergiquement le beurre ramolli avec le sucre, ajouter les amandes, puis incorporer les œufs un à un, bien mélanger jusqu’à ce que le sucre soit fondu. Y ajouter, à l’aide d’une spatule, la farine tamisée avec 10 cl de rhum. Beurrer largement le moule, y verser la préparation et cuire le gâteau à 170-180° pendant 40 à 45 mn. Le gâteau se bombe à la cuisson et doit avoir une belle couleur blonde. Sitôt sorti du four, démouler le gâteau en le retournant, puis arroser uniformément avec 10 cl de rhum. Quand le gâteau est froid, mélanger 10 cl de rhum avec le sucre glace et napper ce glaçage à l’aide d’une spatule.

Cette recette a été élaborée par Gérard Ryngel (Restaurant Mon Rêve, à Basse-Goulaine, ), d’après l’inventaire du patrimoine culinaire des Pays de la Loire (Albin Michel).